in , ,

Découvrez pourquoi se rendre à la mer Morte est une bonne idée

Crédits : Découvrirlemonde.fr

Situé entre Israël, la Cisjordanie et la Jordanie, ce lac de 605 km² est connu pour sa teneur en sel particulièrement élevée. Vous avez certainement déjà vu une photo d’une personne allongée dans l’eau qui lit tranquillement un livre. Et bien, il s’agit de la mer Morte ! De nombreux touristes s’y rendent afin d’y flotter, mais aussi de bénéficier des bienfaits de cette eau et de sa boue.

La particularité de ce lac, les nombreux sites historiques et religieux qui l’entourent, ainsi que son climat chaud font de la mer Morte une destination étonnante et agréable.

À quoi est dû ce phénomène ?

En vous promenant sur les côtes de la mer Morte, vous pourrez observer des couches blanches de sel sur les rives de ce lac. Aussi, vous remarquerez certainement l’historique des différents niveaux de l’eau observables grâce à des traces visibles sur les roches. Plusieurs questions se posent alors : pourquoi ce lac est-il aussi salé et pourquoi la mer Morte est-elle en train de disparaître peu à peu ?

Le taux moyen de salinité des mers et océans se situe entre 2 et 4%. Et pourtant, la mer Morte contient 27,5% de sel. Comme vous vous en doutez certainement, cette teneur en sel empêche toute vie animale et végétale. Vous n’y trouverez donc ni poissons ni algues. Aussi, les humains doivent prendre de grandes précautions avant de s’y baigner. Il est interdit d’y plonger, de mettre la tête sous l’eau et même d’essayer d’y nager. En effet, avaler la tasse reviendrait à se mettre en danger, car avaler une grande quantité de sel peut endommager certains organes du corps humain.

La mer Morte est alimentée par le Jourdain, un fleuve du Moyen-Orient. Chaque année, celui-ci lui apporte environ 850 000 tonnes de sel. La mer Morte étant située à 395 mètres en dessous du niveau de la mer, cette eau peut uniquement s’échapper par évaporation.  Les pays qui entourent le lac étant particulièrement secs, ceux-ci détournent l’eau du Jourdain à des fins d’irrigation. À l’heure actuelle, ce détournement de l’eau représente 90% de ce qui devrait être desservi dans la mer Morte. De plus, l’évaporation naturelle de l’eau s’accélère. Aussi, quelques usines spécialisées dans l’exploitation de minéraux pompent de l’eau pour leur activité. Enfin, il pleut trop peu dans cette région du globe pour réalimenter le lac en eau…

C’est pour toutes ces raisons que la salinité de ce lac est extrêmement élevée. Avec une perte d’environ 4 km² de surface par an, son avenir est incertain.

Une expérience inédite

Outre le fait que nous faisons certainement partie des dernières générations à pouvoir observer ce lac et en profiter, c’est une expérience à vivre au moins une fois dans sa vie. En effet, la sensation de flottement est extraordinaire dans ces eaux. La force qu’elles exercent est très surprenante et l’on s’y sent comme un ballon très léger. De plus, la température de l’eau est très agréable quasiment toute l’année, sauf en hiver.

Baignade mer morte
Crédits : Wikipédia

Des bienfaits prouvés

Cette destination est très prisée des personnes qui aiment prendre soin d’elles, mais aussi d’une population souffrant de différents maux. La région est en effet un haut-lieu de la recherche dans le domaine des soins et de la santé. Les composantes de l’eau, la boue, ainsi que le climat de la région amélioreraient de nombreuses maladies de peau et respiratoires, mais soulagerait aussi des rhumatismes et douleurs musculaires.

Pour tester vous-même les pouvoirs de la mer Morte, n’hésitez pas à badigeonner de la boue partout sur votre corps et à vous baigner ensuite dans le lac pour vous rincer.

Attention tout de même à ne pas rester plus de 10 minutes dans l’eau pour ne pas abîmer votre peau. Aussi, n’oubliez surtout pas de vous rincer à l’eau douce. Il y a des douches sur la plupart des plages autour de ce lac, notamment dans les hôtels.

Mer morte, Jordanie
Crédits : Découvrir le monde

Vous aimerez aussi :

Top 10 des meilleurs pays peu touristiques

L’incroyable Trésor du Pharaon de Pétra : la Khazneh

Turquie : le château de coton de Pamukkale et son paradis secret