in

7 monuments détruits par la guerre en Syrie

7 monuments détruits par la guerre en Syrie
noté 5 - 1 vote

La Syrie est un pays du Proche-Orient et a été occupée par de nombreuses populations depuis l’Antiquité : égyptiens, perses, grecs, romains, arabes, ottomans, français… Cette domination a permis la construction de nombreux bâtiments culturels au fil des ans érigés un peu partout dans le territoire. La Syrie est en train de vivre une période complexe et tragique avec la guerre qui la déchire. Autrefois pays de grande valeur historique, aujourd’hui, les ravages du conflit et les convictions politiques d’un des belligérants ont enclenché la destruction (volontaire ou non) d’une multitude de monuments vieux de plusieurs millénaires. Voici une liste des 7 monuments qui ont été détruits à cause de la guerre civile syrienne (à compter au 12 mai 2017, date d’écriture de l’article).

carte Syrie
Capture Google Maps

1/ La citadelle d’Alep

citadelle d'Alep
Crédits Wikimedia Commons

Construite au Ier siècle av. J.-C., la forteresse d’Alep a été récupérée à maintes reprises par différents envahisseurs (romains, byzantins, mamelouks, mongols, ottomans…). Elle servait de place forte et était un point stratégique pour la ville d’Alep. En juillet 2015, les rebelles syriens ont fait exploser un tunnel sous la vieille ville de la citadelle et ont provoqué de nombreux endommagements.

2/ Le temple de Baal

temple de Baal
Crédits Wikimedia Commons

Construit en 32 dans la cité de Palmyre, ce temple antique au style gréco-romain était consacré à la gloire du dieu Baal. Il était considéré comme l’un des monuments les mieux conservés du pays. C’est sous la domination de l’Empire Romain et le règne de Tibère que ce monument voit le jour dans l’importante ville de Palmyre qui était à l’époque un point de passage et de croisement de routes commerciales. C’est le 30 août 2015 que Daesh a explosé le temple.

3/ L’arc monumental de Palmyre

L'arc de Palmyre
Crédits Wikimedia Commons

La ville de Palmyre était l’une des villes les plus importantes de l’Empire romain au Proche-Orient. Classée au Patrimoine mondial de l’UNESCO, la ville regorge de ruines archéologiques. On retrouve parmi elles cet arc de triomphe, construit au IIIe siècle sous le règne de l’empereur romain Septime Sévère. Cet arc de triomphe était directement lié au Temple de Baal et à la Grande Colonnade de Palmyre et servait de jointure entre les bâtiments. L’arc est explosé à la dynamite par Daesh en octobre 2015.

4/ Le théâtre romain de Bosra

théâtre romain de Bosra
Crédits Wikimedia Commons

Considéré comme le théâtre romain le plus grand et le mieux préservé du Moyen-Orient, ce monument offrait tout simplement un voyage dans le passé, le temps d’une visite. Construit au IIe siècle, c’était l’un des seuls théâtres antiques à avoir encore conservé son mur de scène. Malheureusement, la prise de la ville par les rebelles en mars 2015 a causé de nombreux endommagements à l’édifice.

5/ Le lion de Palmyre

lion de Palmyre
Crédits Wikimedia Commons

Toujours dans la ville de Palmyre, cette sculpture grande de 3,5 mètres de hauteur et faite de calcaire a été la proie des djihadistes en juin 2015. Découvert dans le temple de la déesse Al-Lât à Palmyre en 1977, ce majestueux lion servait de décoration au temple. Protégeant une antilope (un oryx d’Arabie), le lion était l’un des attributs de la déesse et la statue symbolisait la protection animale qui était l’un des traits principaux de la déesse. Depuis sa découverte, la sculpture était disposée devant le musée de Palmyre, jusqu’à sa destruction.

6/ Le Krak des Chevaliers

Krak des chevaliers
Crédits Wikimedia Commons

Cette impressionnante forteresse daterait de l’époque des croisades, au Ier siècle après J-C. Véritable point stratégique, ce château croisé au passé belliqueux était l’un des mieux conservés de Syrie et avait vécu la Première Croisade ainsi que la Deuxième. Place forte des rebelles syriens pendant l’actuelle guerre civile, les forces gouvernementales reprirent le contrôle du Krak en mars 2014. On constate des endommagements de l’édifice du château liés à des raids aériens, mais le Krak n’est pas encore totalement détruit.

7/ Le souk d’Alep

souk d'Alep
Crédits Wikimedia Commons

Classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO, le souk d’Alep, construit au XIVe siècle, était défini comme le plus grand marché couvert au monde, avec plus de 13 km de long. Depuis 2012, le souk est la proie d’incendies, de bombardements et d’offensives rebelles contre les forces du gouvernement. Le souk est depuis vide et détruit à de nombreux endroits.

Source C-News Matin

Vous aimerez aussi :

L’incroyable Trésor du Pharaon de Pétra : la Khazneh

Le site archéologique de Carthage, vestige d’un antique empire

Les 4 monuments à ne pas manquer en partant à Athènes