in

Le château de Sammezzano, une folie orientaliste en pleine Toscane

Crédits : Wikipédia
Le château de Sammezzano, une folie orientaliste en pleine Toscane
noté 5 - 3 vote[s]

Le château de Sammezzano est un petit bijou caché dans les collines environnant Florence, à Leccio en Toscane. Il fait partie des plus beaux châteaux et édifices d’Italie. Son originalité réside dans les mille couleurs qui le décorent et ce style  architectural arabomauresque fascinant par son raffinement. Il ne s’agit pas du château de la belle au bois dormant, en revanche, son histoire est aussi marquante. Cette forteresse sort tout droit des rêves fous du marquis Ferdinand Pianciatichi Ximenes d’Aragona (1813-1897). Le marquis était une figure haute en couleur puisqu’il avait une personnalité haute en couleur : architecte, ingénieur, botaniste, entrepreneur, homme politique, scientifique et bien d’autres choses. Déçu par le climat politique de son temps, il se réfugia dans son rêve fou de faire de Sammezzano un magnifique palais de style oriental. Voici tout ce qu’il faut savoir sur l’un des plus beaux trésors de la région…

Un propriétaire féru d’orientalisme

Si le monument historique remonte à l’époque romaine, ce n’est qu’entre 1843 et 1889 qu’il prit l’apparence qu’on lui connaît aujourd’hui. Une grande partie des intellectuels était alors fascinée par l’exotisme d’un Orient fantasmé. Le propriétaire Ferdinand d’Aragona, membre d’une des plus riches familles de la région, entame alors un chantier gigantesque en modifiant l’aspect d’origine du château et de son jardin. Ce palace devient ainsi en quelques années la plus importante construction de style arabomauresque en Italie. En 1878, le prince d’Italie Umberto 1er y est accueilli. À la mort du marquis, le destin du château fut trouble. Les travaux restèrent inachevés. D’abord transformé en hôtel, l’édifice fut abandonné en 1990. Neuf ans plus tard, il était racheté par une société britannique qui n’améliora pas vraiment sa préservation. Aujourd’hui le château est entretenu par l’association « Comitato FPXA-Sammezzano » qui cherche à interpeller des investisseurs pour restaurer l’édifice et ses suites, mais également attirer les visiteurs. Le comité organise des tours guidés rarement, sur demande. Les visites du château Sammezzano sont donc exceptionnelles. L’édifice n’est donc malheureusement pas ouvert de manière régulière au public. Les chanceux qui pourront le visiter pourront quant à eux admirer ce château romantique, son jardin remarquable, mais aussi sa vue panoramique.

château sammezzano
Crédits : Flickr
château sammezzano
Crédits : Wikipédia

Le château aux mille couleurs

Le château posséderait 365 pièces, correspondant chacune à un jour de l’année. La décoration intérieure du château est à la hauteur de son originalité architecturale. Elle mélange des inscriptions latines avec le raffinement d’une décoration mauresque, traduisant les goûts éclectiques du marquis. D’un point de vue visuel, c’est une avalanche de couleurs et de formes symétriques donnant une vitalité certaine à chacune des pièces du palais. Dans chacune des pièces spacieuses, vous découvrirez des meubles authentiques, dont d’impressionnants lustres ou encore des milliers de carreaux de mosaïque. Bref, de quoi impressionner les collectionneurs d’arts décoratifs ! Le parc, un des plus grands d’Italie, subit lui aussi l’influence orientaliste puisqu’un grand nombre d’arbres exotiques y furent plantés. On y trouve une grotte artificielle, des bassins, des fontaines. Tous ces travaux furent réalisés par la main-d’œuvre autochtone avec des matériaux locaux. Durant sa vie, le marquis n’avait en effet voyagé que dans ses livres, c’est là qu’il puisait ses rêves d’Orient.

château Sammezzano
Crédits : Wikipédia

Malgré l’accès limité à ce château, nous vous conseillons de préparer votre visite afin de l’admirer de l’extérieur. Bon voyage !

Source : comitato fpxa-sammezzano

Vous aimerez aussi :

Les merveilleuses Cinque Terre en Italie

Pourquoi vous ne devriez pas mettre les pieds au Portugal

Nouvel An : 15 destinations pour le fêter