in

Japon : le mont Yoshino et ses milliers de cerisiers

Crédits : Unsplash/ Adriana Prudencio
Japon : le mont Yoshino et ses milliers de cerisiers
noté 5 - 4 vote[s]

La plupart des visiteurs du Japon souhaitent apercevoir les fameux arbres aux fleurs roses qui participent à la bonne réputation du pays. Pour voir de ses propres yeux les cerisiers en question, il faut non seulement se rendre au Japon à la bonne période, mais aussi aller au bon endroit. Le mont Yoshino est le meilleur lieu pour s’émerveiller devant un panorama unique quasiment entièrement rose.

Un mont, 30 000 cerisiers

Au sein de la préfecture de Nara au Japon, la petite ville de Yoshino-yama réserve à ses visiteurs une expérience merveilleuse. Un mont du même nom que la ville surplombe les bâtiments traditionnels et on y compte pas moins de 30 000 cerisiers. Contrairement aux idées reçues, il existe des centaines de variétés de cerisiers, dont 200 sont plantés sur le mont Yoshino. Ces arbres éclosent au printemps, événement que les Japonais nomment Sakura. Malheureusement, cette période dure très peu de temps, il peut arriver que les cerisiers soient fleuris seulement pendant 1 à 2 semaines certaines années. En plus d’admirer une nature qui vous fera vivre un rêve éveillé, vous pourrez découvrir des monuments typiques du pays comme un grand torii en cuivre qui marque l’entrée du mont.

Si les touristes apprécient cette escapade lors de leur voyage au Japon, c’est aussi, car ce lieu permet de sortir des énormes villes japonaises et de “respirer”. Même s’il est possible de voir des cerisiers en fleur à Tokyo par exemple, les observer dans un contexte rural est encore plus impressionnant ! Si vous prévoyez un voyage au Japon au printemps, nous vous conseillons donc de réserver au moins une nuit dans cette région près de ce mont qui compte parmi les plus beaux du monde !

Un lieu très spirituel

On peut considérer le mont japonais Yoshino comme un lieu à la croisée des cultures et croyances. En effet, on y retrouve une dizaine de temples shintos et bouddhistes et également shugendô. En réalité, si le mont Yoshino est tel que nous vous le présentons aujourd’hui, c’est grâce à une ancienne légende datant du 7e siècle. Celle-ci dit qu’un maître shugendô y aurait eu des visions de Zaô Gongen, une divinité shinto-bouddhique qui peut prendre plusieurs apparences. Pour se souvenir de ce jour et de ce lieu devenus symboliques, il a construit des sculptures dans du bois de cerisier. Depuis, des milliers d’offrandes de cet arbre ont été faites. Certains caractérisent ainsi Yoshino de mont sacré. C’est pourquoi chaque année, de nombreux religieux font des pèlerinages jusqu’à cet endroit du Japon.

Quelques images qui feront l’unanimité de cette destination



Sources : Vivre le Japon, Kanpai

Vous aimerez aussi :

Japon : Promenez-vous dans le parc féerique de Hitachi

Japon : les 8 plus beaux temples à voir absolument !

Nagoro, l’étrange village de poupées de paille japonais