in

Japon : 5 îles merveilleuses et méconnues célébrant la culture nippone

Crédits : CAME-RA/Pixabay

Les personnes souhaitant prendre une retraite spirituelle intense sont les bienvenues sur l’archipel japonais. Les îles qui le composent sont extraordinairement coupées du monde, exemptées du fourmillement urbain des grandes villes. Alors que leur nombre s’élève à plus de 6000, elles disposent toutes de particularités propres. Les habitants qui y vivent se vouent chaque jour à préserver l’environnement naturel de ces bouts de terres flottants. Les traditions et la culture du passé sont également commémorées dans les îles du Japon. Plongez au cœur d’un monde à part grâce à ces 5 îles merveilleuses et méconnues célébrant la culture nippone ! 

1. Toshijima et son authenticité unique

Cette île abritant plus de 2000 habitants vit essentiellement de la pêche. Immeubles et électronique à chaque coin de rue ne sont pas de mise dans la préfecture de Mie. Vous y verrez plutôt des petits bateaux de pêche, des filets, ainsi que des paniers remplis de poisson frais. Les algues servant à fabriquer le fameux nori sont récoltées en grande partie à Toshijima, puis manipulées en usine pour être acheminées à travers tout le Japon. Les logements et les repas sont on ne peut plus traditionnels, coïncidant parfaitement avec une vision de la vie aussi simple que respectueuse de la nature.

sashimi iles japonaises
Crédits : marine Dumay/Unsplash

Toshijima est également le seul endroit du Japon à encore pratiquer le neyako. D’après cette tradition, des jeunes hommes se réunissent à 5 ou 10 pour former un groupe à la fin de leurs études secondaires. Ils rejoignent ensuite une famille qui n’a aucun lien de parenté avec eux. Sous la supervision d’adultes, ces garçons apprennent l’art de la pêche, mais également les règles à respecter en société.

2. L’archipel Okinawa et sa population de vétérans

Okinawa est devenue une préfecture du Japon en 1879. Ses plages recouvertes de palmiers ne sont pas envahies de touristes… mais de personnes âgées. La plus forte concentration de centenaires au monde habite ce magnifique archipel. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ils sont en très bonne santé et connaissent très peu de maux liés à des affections graves. C’est en grande partie grâce à leur régime alimentaire très sain, n’ayant pas été touchés par l’influence américaine établie depuis 1945.

okinawa plage iles japonaises
Plage d’Okinawa. Crédits : CAME-RA/Pixabay

La place des centenaires agit grandement sur la langue parlée d’Okinawa, bercée par d’innombrables patois oubliés ailleurs. De même, la religion pratiquée là-bas est très ancienne, plaçant les femmes au centre des cultes voués à différents dieux. Considérées comme des prêtresses, elles sont les seules à pouvoir interpréter la parole de ces derniers.

3. Les îles Oki et leur pratique du sumo immémoriale

Le koten-zum est l’ancêtre du sumo moderne, devenu le sport national du Japon actuel. Les combats organisés selon cet ancien usage ont une finalité spirituelle. En s’affrontant, les sumos demandent de l’aide aux kami, esprits de la nature de la religion shintoïste. Il peut s’agir de besoins matériels comme l’abondance de récoltes ou simplement de projets liés à la communauté. Les sportifs font partie de divers commerces de l’île, ils ne pèsent donc pas aussi lourd que les sumos d’aujourd’hui.

oki iles japonaises
Crédits : LiveLyfePhotography/Pixabay

Afin de préserver une bonne cohésion sociale, le vainqueur d’un combat rituel tel que le koten-zum n’a pas le droit d’humilier son adversaire. Un second combat a alors lieu, le vaincu pouvant mettre à terre le vainqueur. Les deux participants et leurs familles célèbrent ensemble leurs victoires par la suite.

4. L’île divine Miyajima

Ses terres sont principalement recouvertes de petites forêts et doivent leur irrégularité à un relief montagneux. Miyajima accueille sur son rocher de nombreux temples dédiés à la religion shintoïste. Selon cette dernière, l’île serait issue de la volonté divine tombée du ciel pour héberger les personnes souhaitant vivre selon les principes de la religion. Mais le bouddhisme tient également une place importante parmi les dogmes de Miyajima. Ainsi, temples et sanctuaires de croyances différentes se dressent en harmonie sur le sol de l’île.

miyajima iles japonaises
Portique du sanctuaire Itsukushima-jinja. Crédits : Chris Barbalis/Unsplash

Le sanctuaire Itsukushima-jinja détient une façade particulièrement impressionnante. Lorsque la marée est haute, elle vient inonder le portique rouge foncé situé devant le sanctuaire. C’est notamment pour cela que les touristes aiment s’aventurer à Miyajima, mais aussi pour observer les cerfs sikas qui cohabitent dans le village avec ses habitants.

5. Yakushima et sa biodiversité exceptionnelle

Les plantes, les arbres et les animaux de cette île sont multiples. Le sol de Yakushima est essentiellement composé de roche volcanique, créant une brume onirique et mystérieuse lorsqu’elle entre en contact avec de l’eau. C’est grâce à sa beauté spectrale et à son environnement rare que l’île est entrée dans le patrimoine mondial de l’humanité en 1993. Ses paysages rares parsemés d’une forêt vierge abritent le Jomon Sugi, un arbre immense vieux de plusieurs milliers d’années. Les macaques à face rouge apprécient énormément cette nature propice au calme et à la détente.

macaque iles japonaises
Crédits : Steven Diaz/Unsplash

Pour l’anecdote, Yakushima aurait inspiré les paysages du film d’animation japonais Princesse Mononoké réalisé par l’illustre Hayao Miyazaki. La forêt mystérieuse où nous sommes plongés à travers notre écran ne serait pas si éloignée de la réalité…

Il y a tant de choses à découvrir sur le Japon et toutes ses îles ! 

Source

Vous aimerez aussi :

Nagoro, l’étrange village de poupées de paille japonais

Japon : Promenez-vous dans le parc féerique de Hitachi

Japon : Voici l’une des pires routes de montagne au monde !