in

Top 8 des villes souterraines dans le monde

Montreal Souterrain
Crédits : Wikipédia
Top 8 des villes souterraines dans le monde
Notez cette destination

Habiter sous terre peut paraître étrange pour certains, voire complètement fou pour d’autres. Que ce soit pour des raisons de sécurité ou simplement fonctionnelles, certaines personnes décident pourtant de vivre loin de ce que nous connaissons et de la lumière. En même temps, les humains ont toujours été troglodytes ! Voici 8 villes souterraines réparties à travers le monde qui valent le coup d’œil (lorsque ceux-ci sont accessibles au public). En plus, cela fera le bonheur des voyageurs curieux qui aiment les lieux insolites. Claustrophobes s’abstenir !

8. Les souterrains d’Édimbourg, Écosse

À partir de la fin du XVIIIe siècle, Édimbourg connut une expansion urbaine rapide. À cause du manque d’espace relatif au relief tortueux de la ville, un type d’habitat en hauteur vit le jour. Bien sûr, les plus riches se réservaient les derniers étages des immeubles, plus lumineux et spacieux. Au contraire, les pauvres devaient se contenter de creuser en bas pour pouvoir se faire leur abri. C’est ainsi qu’est née dans les entrailles de la capitale écossaise une véritable contre-cité qui régale la curiosité des touristes de nos jours.

7. Coober Peddy, Australie

Cobber Peddy est une ville située dans le désert australien dans laquelle la plupart des habitants sont troglodytes. Ceux-ci ont aménagé les anciennes mines d’opale pour en faire de confortables maisons protégées de la chaleur aride.

Coober Pedy
Crédits : Pixabay

6. La mine de sel de Wieliczka, Pologne

Wieliczka est une ancienne mine de sel polonaise qui s’enfonce jusqu’à 327 m de profondeur. Après la fin de son activité en 1996, la mine est devenue une attraction touristique en même temps qu’un lieu de loisir, d’art et de pèlerinage religieux. Elle a pour particularité d’être entièrement taillée dans la roche de sel.

Wieliczka
Crédits : Wikimedia Commons

5. Les sous-sols de Kish, Iran

Kish est une île située en Iran, dans les eaux du golfe Persique. En fait, il ne s’agit pas vraiment d’une ville souterraine, mais plutôt d’un vaste réseau d’aqueducs souterrains (qanat en perse) creusés à même le corail il y a plus de mille ans. Les souterrains ont été renforcés récemment. Des restaurants, des commerces et des espaces de loisir y ont été installés. “Kish Qanat” est ainsi devenue en quelques années l’une des principales attractions touristiques du pays.

Kish
Crédits : Flickr/ Blondinrikard Fröberg

4. Dixia Cheng, Pékin, Chine

Dixia Cheng a été construite dans les années 1970 comme une gigantesque base militaire et un abri pour les civils en cas d’attaque nucléaire. En effet, elle devait fonctionner comme une véritable ville autonome en cas de conflit. De fait, cela lui a valu le surnom de Grande Muraille Souterraine. Dinx Cheng fut brièvement et en partie ouverte au public entre 2000 et 2008, date à laquelle elle fut fermée pour cause de rénovation.

3. Shanghai Tunnels à Portland, Oregon, États-Unis

Les Shanghai Tunnels sont un réseau de galeries qui ont été en activité entre 1850 et 1941. Ce curieux nom est dû à la pratique du “shaghaiing” qui consiste à enrôler des marins de force. Ces tunnels auraient servi de moyen d’évacuer discrètement les récalcitrants qui n’étaient pas toujours consentants. Selon la légende urbaine, ces tunnels servaient à diverses pratiques illégales telles que la prostitution, les jeux de hasard, le vagabondage ou les trafics en tout genre.

2. Derinkuyu, Cappadoce, Turquie

Derinkuyu est un des nombreux vestiges de cité troglodytique en Cappadoce. L’immense ville souterraine servait de refuges à la population byzantine contre les prédations des armées étrangères. On estime qu’elle pouvait abriter jusqu’à 20 000 personnes en son sein.

Derinkuyu, Cappadoce
Crédits : Wikipédia

1. Montréal souterrain, Canada

Montréal n’est pas l’unique ville au monde à posséder son double souterrain, Tokyo, Toronto, Edmonton et Chicago en possèdent aussi. Cependant, avec 32 km de galeries pour 12 km2 de superficie, c’est le plus vaste réseau mondial actuellement en service. Le Montréal souterrain fut construit dans les années 60. Le but était un peu utopiste puisqu’il s’agissait de désengorger la surface de la ville et d’éviter les effets négatifs des hivers rigoureux. On y trouve les mêmes services qu’en surface : galeries commerciales, lieux de divertissement, etc.

Montréal souterrrain
Crédits : Wikimedia Commons

Vous aimerez aussi :

Les fascinantes cités souterraines de Cappadoce

Le Mausolée de l’empereur Qin, un trésor chinois inestimable

L’incroyable Trésor du Pharaon de Pétra : la Khazneh