in

Les magnifiques fjords de l’Ouest de la Norvège

Crédits : Pxhere
Les magnifiques fjords de l’Ouest de la Norvège
noté 5 - 2 vote[s]

Les deux fjords les plus longs et profonds du monde, le Geirangerfjord et le Nærøyfjord, se trouvent en Norvège. Offrant des panoramas exceptionnels et symboliques de la Scandinavie, ils sont inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Avec leurs massifs, ils s’élèvent à plus de 1400 m au-dessus du niveau de la mer et plongent à 500 m en dessous. Et de nombreux paysages et éléments géographiques se présentent aux alentours et dans ces fjords : cascades, rivières sauvages, lacs glaciaires, forêts caduques, glaciers, moraines sous-marines. On retrouve aussi des vestiges culturels aux abords des sites. Par exemple, de vieilles fermes de transhumance témoignent d’une présence humaine sur ce lieu exceptionnel.

Un site naturel remarquable

Situés dans le sud-ouest du pays scandinave, ces deux grands fjords de Norvège peuvent s’élever de 250 m à 2,5 km de large. Les paysages divers et riches des fjords forment des panoramas exceptionnels. Ainsi, ces deux sites étant séparés l’un de l’autre de 120 km rendent cette région unique au monde. L’ensemble des fjords s’étend sur 122 712 hectares, dont 10 746 marins. L’apport humain (léger) à la région ajoute une touche historique et culturelle qui permet d’en apprendre plus sur la manière dont l’être humain appréhendait les lieux.

Ces fjords offrent des paysages splendides encore plus majestueux que le reste des fjords du pays. Les montagnes s’érigent sur les côtés du fleuve tels des remparts de roches cristallines de plus de 1400 m d’altitude. Cela permet l’apparition de nombreuses cascades et les forêts de conifères laissent couler des rivières sauvages qui se dirigent vers des lacs glaciaires et des glaciers.

fjords de l'Ouest de la Norvège
Crédits : Wikipédia

Géologiquement, le lieu présente des traces de glaciation active récente, notamment durant la période glaciaire du Pléistocène. De nombreux facteurs géologiques (relèvement isostatique postglaciaire, expression géomorphologique) sont étudiés par les chercheurs. Ainsi, ils peuvent notamment mieux comprendre l’instabilité des pentes et des massifs et en modéliser les risques géologiques.

Source

Vous aimerez aussi :

L’impressionnante falaise Preikestolen en Norvège

Laponie : 8 activités à faire au pays du Père Noël

Les 7 lieux à visiter si vous vous rendez en Suède