in , , ,

Aurores polaires : les explications et tous nos conseils pour une observation réussie

Crédits : Pxhere

Tout le monde connaît les aurores polaires. Beaucoup en rêvent, mais peu ont véritablement vécu l’expérience. Ce spectacle de la nature est difficilement accessible et seuls les plus chanceux arrivent à le découvrir et s’en émerveiller. En effet, les aurores polaires ne sont pas communes. Alors, il faut aller les chercher à des milliers de kilomètres pour les observer.

Imaginez-vous quelques instants dans un lieu éloigné de toute population, dans le noir, dans le silence et voir apparaître peu à peu de la lumière dans le ciel. Cette lumière s’intensifie et vous n’arrivez plus à détacher le regard de cette merveille de la nature… C’est ce qui vous attend si vous vous apprêtez à partir à la chasse aux aurores polaires. Mais attention, ce n’est pas une mince affaire et la patience sera le maître-mot !

Comment se crée ce phénomène ?

Comme beaucoup de phénomènes naturels, les aurores polaires ont une explication scientifique. Elles sont causées par les vents solaires. Lors des tempêtes solaires, des particules sont expulsées à environ 400 kilomètres par seconde et sont déviées par notre atmosphère. En revanche, certaines de ces particules réussissent à passer grâce à des points faibles aux pôles nord et sud. C’est ensuite lorsque ces particules entrent en contact avec des atomes et molécules terrestres que la coloration apparaît dans le ciel.

Où voir les aurores polaires?

Les aurores boréales se produisent essentiellement autour du pôle nord. Autour du pôle sud, on appelle ce phénomène des aurores australes. Si vous espérez en apercevoir, il faudra donc vous rapprocher du nord ou du sud du globe, soit les pays nordiques (Islande, Norvège, Finlande et Suède) ou l’Antarctique et les pays de l’extrême sud (Patagonie, au sud de l’Argentine ou du Chili, des pays du sud de l’Océanie). En revanche, inutile de se rendre sur les pôles, car les aurores polaires ne se produisent pas directement au-dessus de ceux-ci, mais autour.

aurore polaire
Crédits : Wikipédia

Pour admirer ce spectacle, plusieurs critères doivent être réunis. Tout d’abord, il ne faut pas qu’il y ait de pollution lumineuse. Il faut donc s’éloigner des villes et des populations. Ensuite, il ne faut pas qu’il y ait de nuages dans le ciel et il ne faut pas être en période de pleine lune.

Nos conseils pour rendre cette expérience encore plus belle

Les périodes idéales

Même si les aurores polaires se produisent tout au long de l’année, elles sont plus visibles durant certaines périodes.

Pour les aurores boréales, il est préférable de s’y rendre en dehors de l’été, car pendant cette saison, les heures d’obscurité ne sont pas suffisantes pour les observer. Préférez donc vous rendre dans les pays nordiques entre fin septembre et début avril.

Concernant les aurores australes, il est préférable de se rendre dans près du pôle sud durant l‘hiver austral (entre mai et octobre).

S’organiser pour optimiser ses chances

Pour mettre toutes les chances de votre côté pour observer une aurore polaire, vous pouvez faire le choix de faire confiance à une agence spécialisée sur place ou alors de partir à leur chasse avec vos propres moyens. Si vous décidez de partir seul, essayez tout de même de vous organiser et de demander conseil à la population locale afin de trouver le spot idéal pour l’observation. Les excursions durent généralement plusieurs longues heures. Alors, prévoyez de la nourriture et des vêtements très chauds.

Vous aimerez aussi :

Découvrez l’Islande dans toute sa beauté !

Laponie : 8 activités à faire au pays du Père Noël

Top 10 des meilleures stations de ski en France