in

Panama : Le fantastique village écolo tout en bouteilles

Crédit : Plastic Bottle Village
Panama : Le fantastique village écolo tout en bouteilles
noté 5 - 3 vote[s]

Robert Bezeau a une passion : les bouteilles en plastique, à tel point qu’il en a fait le principal matériau du village qu’il a fondé sur l’île paradisiaque de Bocas del Toro, au Panama. Le but de son projet original ? Trouver une nouvelle manière de construire plus écolo et surtout mettre fin à l’invasion des déchets plastiques qui saturent les océans.

Construire pour mieux recycler

Lorsque le Canadien Robert Bezeau est arrivé pour participer à un programme écologique au Panama, il a pu constater la difficulté qu’avait la population locale pour traiter ses déchets, faute de moyens. Il a trouvé la solution à ce problème en inventant une méthode de construction révolutionnaire permettant de recycler les bouteilles en plastique. Il en faut entre 10 000 et 25 000 pour faire une maison. Ces bouteilles sont d’abord insérées en bloc dans un maillage en acier, puis ces blocs sont montés et fixés par des tiges en métal qui constituent l’épine dorsale de la maison. Les blocs de bouteilles plastiques sont ensuite recouverts d’un enduit de béton. La maison est livrée avec tout le confort nécessaire : eau courante, électricité, plomberie, portes, fenêtres. Le prix d’une maison se situe entre 149 000 et 300 000 $, ce qui correspond à 138 000 et 278 000 €. 

Crédit : Plastic Bottle Village

Des maisons écolos et adaptées aux catastrophes

Selon le fondateur, les maisons construites en bouteilles présenteraient plusieurs avantages. Le premier serait le caractère isolant des bouteilles en plastique, gardant un intérieur frais en permanence, un avantage indéniable dans un pays où il fait en moyenne entre 26 et 28 toute l’année. Ensuite, la construction serait antisismique puisque les tiges en métal sont suffisamment souples pour encaisser les secousses. Plus étonnant encore, le Canadien affirme que ses maisons pourraient flotter grâce à la capacité de flottaison des bouteilles vides enfermées dans des cages en acier. Bref, ce mode de construction serait le plus adapté au climat et aux aléas naturels locaux. Enfin, l’argument clé est que cette méthode de construction est sans doute le meilleur moyen pour se débarrasser en partie des milliards de tonnes de plastique qui polluent notre planète.

Un projet en expansion

Dans sa phase finale le projet devrait comporter 120 maisons construites, une boutique et une épicerie dans laquelle seront distribués des produits locaux contre des bouteilles en plastique. De plus, Robert Bezeau indique qu’il souhaite aussi construire des fermes, des abris en cas de catastrophe naturelle, des fosses sceptiques ou même des routes grâce à cette méthode de construction écolo’. Un centre de sensibilisation devrait ainsi voir le jour afin de diffuser les méthodes élaborées dans le Plastic Bottle Village à d’autres projets.

Sources : Plastic Village Bottle

Vous aimerez aussi :

10 conseils pour voyager de manière éco-responsable

Le surprenant musée Atlantique de Lanzarote : des œuvres d’art pour sauver les océans

Voici où vous devez aller selon votre animal préféré