in

Le sanctuaire de Machu Picchu : le joyau historique du Pérou

Crédits : Pixabay
Le sanctuaire de Machu Picchu : le joyau historique du Pérou
noté 5 - 4 vote[s]

Perdue au beau milieu des Andes péruviennes se dresse l’incroyable citée inca Machu Picchu. Ce sanctuaire historique témoigne de la grandeur passée de l’Empire inca. Sa situation sur un versant montagneux accompagné d’une faune et d’une flore exceptionnelle offre au lieu une dimension féerique. Ainsi, des panoramas à couper le souffle et un voyage dans le temps bien avant l’arrivée des colons espagnols sont au programme.

Le sanctuaire de Machu Picchu est situé à l’est de la cordillère des Andes à la limite de la forêt amazonienne au sud du Pérou. Machu Picchu est situé à 2438 m d’altitude en dessous de la montagne du Huayna Picchu. Le sanctuaire est composé de 172 anciennes constructions, s’étendant sur 32 592 hectares.

Un site d’une richesse incroyable

Entre montagnes des Andes et bassin amazonien, le panorama géographique du lieu est tout simplement magnifique. Et cette atmosphère féerique inédite et unique au monde permet de profiter de la vue imprenable sur le relief sud-américain. L’édification de Machu Picchu rajoute à cette atmosphère une touche d’histoire exceptionnelle. En effet, elle représente le paroxysme de l’Empire inca au XVe siècle par son architecture, son aménagement de territoire et ses détails. De fait, Machu Picchu forme une trace du patrimoine, de la culture et du pouvoir déposé ici par les Incas qui a traversé les siècles. Malheureusement, ce lieu fondé au XVe siècle est délaissé un siècle plus tard à cause de la chute de l’Empire inca et la colonisation sud-américaine par les Espagnols.

Crédits : Pxhere

Tout savoir sur le Machu Picchu

Le sanctuaire comporte des édifices religieux, agricoles, cérémoniels et scientifiques (astronomie).  Ainsi, cela porte à 172 le nombre de constructions que l’on y retrouve. La ville est séparée en deux parties par une grande place : d’un côté les terres agricoles, de l’autre les résidences et bâtiments précédemment cités. Or, les archéologues et scientifiques affirment que le lieu conserve encore de nombreux secrets et mystères. Par exemple, on peut se demander le rôle concret de ce lieu dans l’étude des étoiles par les Incas, mais aussi comment des espèces végétales sauvages se sont acclimatées à cette altitude.

Les édifices restants témoignent d’une architecture détaillée et massive très liée à l’environnement dont ils font partie. De nos jours, on constate aussi que certains aménagements auparavant humains ont permis de modifier le caractère géographique du lieu. Ainsi, la présence d’aménagements pour cours d’eau ou des réseaux de route et de sentiers favorisent la présence d’espèces endémiques. Ces mêmes espèces, qui forment une biodiversité très rare dans la région, s’étendant du bas de la vallée jusqu’au sommet du Machu Picchu.

Machu Picchu
Crédits : Wikipédia

Ce sanctuaire exceptionnel richement aménagé reflète des qualités artistiques non négligeables. De plus, il offre de précieuses informations sur l’histoire du peuple inca et ses progrès remarquables dans plusieurs domaines. En tous points, le lieu est donc exceptionnel à visiter. Et s’immerger dans la peau d’un Inca qui vivait quelques siècles plus tôt est une expérience unique au monde. En bref, c’est un lieu incontournable pour tous les amateurs de montagne et d’histoire.

Source

Vous aimerez aussi :

Pérou : la rivière bouillonnante d’Amazonie n’est pas une légende

Mexique : le Yucatán, une région sauvage et pleine d’histoire

Découvrez les déserts d’Amérique du Sud de l’Altiplano