in

La somptueuse rivière Caño Cristales au cœur de la Colombie

Crédits : Wikimedia Commons

Le Caño Cristales est une rivière colombienne qui se trouve dans le centre du pays. Il s’agit d’un affluent du Río Guayabero qui mesure 100 kilomètres de longueur. Ce qui différencie cette rivière des autres affluents de la région, c’est ses couleurs qui sortent de l’ordinaire. En effet, celles-ci semblent artificielles. Pourtant, il s’agit bel et bien d’un phénomène extraordinaire de la nature. C’est grâce à ces caractéristiques qu’il n’est pas rare que cette rivière soit surnommée “la plus belle du monde” ou encore “la rivière aux cinq couleurs”.

Une coloration naturelle

Si le Caño Cristales possède aujourd’hui de telles couleurs, c’est en réalité le résultat de plusieurs facteurs et de plusieurs milliers d’années. En effet, les roches qui entourent ce lieu naturel datent d’environ 1,2 million d’années selon les scientifiques. Associées à des plantes aquatiques nommées Macarenia Clavigera, elles créent ces couleurs fantastiques.

cano-cristales
Crédits : Wikimedia Commons

C’est donc ce phénomène remarquable et la beauté des environs qui poussent quelques curieux à se rendre jusqu’à ce lieu situé au cœur de la Colombie. Malheureusement cette expérience se mérite, car même si le site paraît non loin de la capitale sur la carte, il n’en reste pas moins difficilement accessible.

Une découverte qui se mérite

Les routes étant en très mauvais état, le seul moyen de se rendre au plus près de Caño Cristales à partir de la capitale est de prendre un petit avion jusqu’au village de la Macarena. C’est lui qui est le point d’entrée du parc dans lequel se trouvent la fameuse rivière et son environnement à la végétation abondante. Même si le village de Macarena subissait autrefois de la violence et la guérilla, il est aujourd’hui très sécurisé et tourné vers le tourisme. Vous aurez bien évidemment la possibilité de dormir sur place dans un hôtel du coin.

Pour vous rendre jusqu’au point tant attendu, il faudra prendre le bateau à partir de Macarena. Cela ne dure qu’une vingtaine de minutes. Avec un peu de chance, vous pourrez observer de nombreux animaux. D’ailleurs, certains sont rares comme des dauphins roses, des tortues ou encore des singes. L’aventure jusqu’à la rivière ne s’arrête pas là puisqu’il faudra ensuite emprunter un véhicule, puis marcher une trentaine de minutes. Une fois devant le Caño Cristales, vous réaliserez à quel point tous ces efforts en valent le coup !

cano-cristales-colombie
Crédits : Flickr

Bonne nouvelle, à l’heure actuelle le site et sa biodiversité sont très bien protégés par les autorités locales. Ainsi, il n’est pas touché par les dangers liés au tourisme de masse. Pour cela, ils limitent le nombre d’entrées quotidiennes dans la zone à un nombre inférieur à 170.

Si vous êtes de passage en Bolivie et que vous tenez à voir de vos propres yeux cette merveille, vous serez alors un grand privilégié et rare témoin de “la plus belle rivière du monde”.

Vous aimerez aussi :

Pérou : la rivière bouillonnante d’Amazonie n’est pas une légende

Brésil : le Pantanal, un paradis écologique

Brésil : l’époustouflant désert des Lençois Maranhenses