in

Conseils en cas de retard de vol : comment être indemnisé ?

Crédits : Pixabay

Votre date de départ en voyage est enfin arrivée. Après avoir bouclé vos valises et tout apprêté, vous prenez la direction de l’aéroport afin de vous rendre à votre destination. Cependant, une fois sur les lieux, vous vous rendez compte que votre voyage ne se tiendra pas. C’est avec grande tristesse que ce dernier a été annoncé comme annulé ou retardé. Que devriez-vous faire dans ce cas ? Comment pouvez-vous bénéficier d’une indemnisation ? Nous vous expliquons tout dans les prochaines lignes.

Savoir qu’un vol est retardé ou annulé

La meilleure solution pour savoir si votre vol est à l’heure, retardé ou annulé est de prendre des renseignements auprès de la compagnie aérienne qui devrait l’assurer. Cette dernière est normalement censée vous tenir informé du statut de votre vol en cas de changement.

Dans la plupart des cas, une diffusion du statut des différents vols est réalisée par les compagnies aériennes sur leur site internet. En vous munissant de votre numéro de vol et en consultant la section qui lui correspond, vous pourrez prendre connaissance de votre heure de départ en temps réel.

Divers moyens de partage d’information sont souvent mis à la disposition des clients de la plupart des grandes compagnies aériennes, qu’elles soient low cost ou non. Il peut même arriver, et cela est parfois très fréquent, que des lignes téléphoniques consacrées à la prise d’informations voire des applications mobiles soient proposées aux passagers.

Par ailleurs, il vous est possible de vous renseigner grâce aux aéroports. La grande partie d’entre eux possèdent des points d’informations par lesquels les compagnies aériennes passent pour tenir informer leurs passagers sur le statut de leurs vols.

À l’instar des aéroports de Paris, plusieurs aéroports mettent des sites internet à disposition pour la transmission en direct des conditions du trafic aérien de l’intégralité des vols pour les suivantes 24h.  Soulignons que cela prend en compte toutes les compagnies aériennes.

Généralement, les annonces des retards de vols sont réalisées un peu avant l’instant prévu pour le départ. Ces annonces tiennent compte des vols nationaux et internationaux.

voyage en avion
Crédits : Unsplash/ Bambi Corro

Que faire après que mon vol ait connu du retard ?

Un retard de vol passe toujours mal qu’il s’agisse d’un avion pour partir en vacances ou pour des fins professionnelles. Selon le règlement (CE) N°261/2004, une indemnisation peut être perçue par les passagers à partir d’un retard de 3 heures.

Mise à part cette compensation, le règlement oblige la compagnie aérienne à une assistance. Cette prise en charge qui prend en compte le repas, la boisson et l’hébergement sera obligatoirement remboursée par la compagnie dans le cas où elle ne serait pas fournie.

En ce qui concerne le montant de l’indemnisation, ce dernier peut atteindre 600 euros par personne. Néanmoins, soulignons qu’il s’agit d’un montant variable en fonction de la distance du vol ainsi que du temps que le retard aurait pris. Ainsi :

  • Pour des vols de moins de 1500 km, vous pouvez être dédommagé de 250 euros
  • Pour des vols intracommunautaires dépassant 1500 km et des vols
    extracommunautaires d’une distance variant de 1500 à 3500 km, le
    dédommagement s’élèvera à 400 euros
  • Pour tous les autres vols, vous aurez droit à un dédommagement de 600 euros.

La démarche de l’indemnisation

Pour que vous soyez indemnisé, vous devez suivre certaines démarches.

Vous pouvez faire appel à une entreprise spécialisée pour l’indemnisation des vols

Une autre possibilité et la meilleure, demande à ce que vous entrez en contact avec une entreprise spécialisée dans la réclamation d’indemnisation des passagers pour un vol annulé, retardé, surbooké ou pour une correspondance ratée à l’instar de Air-indemnite.com.

Cette option vous épargne de nombreux tracas, car toutes les démarches de
réclamation seront prises en charge par l’entreprise. Vous gagnez en temps et votre dossier est entièrement pris en charge.

avion aile
Crédits : Pixabay

Comment être indemnisé grâce à Air Indemnité ?

Pour recevoir votre indemnisation en faisant confiance à Air Indemnité, plusieurs
étapes doivent être suivies. Tout d’abord, sachez qu’il s’agit d’une entreprise qui vous permet d’obtenir une indemnisation en complément du remboursement du billet le cas échéant. Par exemple en passant par Air indemnité vous pouvez bénéficier d’une indemnisation en cas de vol retardé Transavia.

Elle ne prend pas en compte les réclamations qui concernent les demandes de
remboursement, et ces dernières peuvent être directement transmises aux compagnies aériennes.

La demande d’indemnisation par soi-même

Pour bénéficier d’une indemnisation, vous pouvez joindre directement la compagnie aérienne. Cette option est assez longue et peut prendre de nombreux mois. Vous aurez à envoyer des lettres à la compagnie et à l’inspection, au point même de devoir insérer une procédure judiciaire très coûteuse.

S’assurer que le vol retardé est favorable aux exigences du Règlement européen

  • En ce qui concerne l’itinéraire de l’avion ayant été retardé

Par rapport aux compagnies aériennes européennes, l’aéroport de départ avec et/ou celui d’arrivée devra être sur le territoire européen. Pour les compagnies n’appartenant pas à l’Europe, l’aéroport de départ doit figurer sur le territoire
européen.

  • La demande d’indemnisation et l’intervalle de temps

Sur le territoire français, votre réclamation doit se réaliser dans les cinq années qui suivent la date du vol. En Belgique par contre, ce délai s’étend uniquement sur une année.

  • À propos du retard de l’avion et l’obligation de la compagnie aérienne

Ici, il faut que l’élément qui a causé le retard provienne de la compagnie aérienne. La plupart des compagnies aériennes font mention de ‘’circonstances extraordinaires’’ comme excuse afin de se dédouaner. Cependant, cela n’est pas toujours vrai. Heureusement, Air Indemnité peut vérifier la véracité de ces propos via sa base de données.

  • Les délais du retard de l’avion

Comme dit plus haut, l’avion doit accuser de plus de 3h de retard à son arrivée en prenant en compte les correspondances afin de donner droit à la compensation.

S’assurer de garder tous les documents qui justifient votre statut de passager du vol en question

Vous aurez donc besoin de :

  • Conserver jalousement votre carte d’embarquement
  • Votre billet électronique
  • Votre étiquette de bagage
  • Si votre compagnie fournit une attestation de retard, vous devez vous en munir

Dépôt gratuit de la réclamation

Si vous êtes victime d’un surbooking, d’une annulation de vol ou plutôt d’un retard important, vos intérêts pourront être judicieusement défendus par des conseillers qui s’occuperont de la procédure entièrement.

La transmission de vos justificatifs

Votre dossier sera finalisé si le formulaire que vous auriez rempli répond aux conditions d’acceptation. Grâce aux différentes pièces et justificatifs que vous auriez transmis, vos chances seront optimisées pour une indemnisation par votre compagnie aérienne. Un suivi en temps réel de votre dossier est également proposé par les conseillers de l’entreprise.

La réception de vos 600 euros d’indemnisation

Une rémunération est perçue sur l’indemnité reçue. Une commission de 30% TTC est prélevée dans le cas d’une victoire à l’amiable. En cas d’échec, aucuns frais ne vous seront facturés, qu’importe le temps ou les raisons qui ont conduit à la fermeture de votre dossier.